10 astuces pour communiquer positivement et avec passion sur son métier ! | Passion Céréales

Espace Agriculteur

Se former

10 astuces pour communiquer positivement et avec passion sur son métier !

Les agriculteurs céréaliers occupent une place de choix dans le cœur des français. N’hésitez pas à provoquer les occasions de dialogue, toujours appréciées des adultes comme des enfants. Mais parler de son métier n’est pas toujours chose aisée. Voici donc quelques conseils pour aborder sereinement de riches conversations…

  1. Parlez de vous ! Faites rêver les gens, prenez des exemples qui vous concernent personnellement, évitez de globaliser.
  2. Dépensez votre énergie dans la proximité : l’un des atouts des agriculteurs est d’occuper l’ensemble du territoire, le plus simple est donc déjà de communiquer auprès de ses proches, de ses voisins, de son village…
  3. Soyez à l’écoute. Il est rare pour le grand public de pouvoir échanger directement avec un agriculteur. Prenez le temps de comprendre l’idée qu’ils se font de votre métier, pour ensuite être pertinent dans vos explications.
  4. Ayez confiance en vous, car vous êtes celui qui connait le mieux votre métier, vous n’avez aucune raison de ne pas avoir confiance en votre capacité à parler de vous au grand public.
  5. Montrez-vous comme vous êtes ! La diversité est une valeur essentielle de l’agriculture. Inutile donc de vouloir montrer une « image » particulière, car la meilleure image… c’est la vôtre !
  6. Positionnez votre métier comme « solution » : essayez parfois de vous éloigner du quotidien, pour aider votre interlocuteur à comprendre le contexte sociétal dans lequel s’inscrit cotre conversation. L’agriculture est au service de la société, vous êtes un pilier de notre nation.
  7. Eviter la « justification »… car étymologiquement, quelqu’un qui se justifie, est quelqu’un qui n’est pas dans le juste ! Hors ce n’est souvent pas votre cas…
  8. Vulgarisez, encore, et encore : lorsque vous visitez une usine d’Airbus, vous venez admirer des avions, et n’avez pas forcément envie qu’un technicien vous inonde de détails techniques sur l’aile gauche qu’il répare quotidiennement… sous prétexte que c’est sa vie ! C’est la même chose pour l’agriculture, soyez raisonnable, et adaptez votre discours à votre interlocuteur, même si cela peut sembler frustrant. L’important est d’être compris, plus que d’être exhaustif.
  9. Parlez avec votre corps : n’oubliez pas que la communication passe aussi par l’attitude et le corps. Ayez des postures agréables, rassurantes, sereines.
  10. Adoptez la « positive attitude ». Vous connaissez le « ni oui, ni non » ? Et bien lorsque vous communiquez, tentez le « ni non, ni non ». Soyez positif, encourageant dans votre vocabulaire, et retirez au maximum les « ni, ne, non… » de vos expressions. Un moyen de favoriser un dialogue agréable.

Maintenant… c’est à vous ! Souriez, vous communiquez !