La fête des moissons chez Vincent Guyot | Passion Céréales

Espace Agriculteur

Communiquer

La fête des moissons chez Vincent Guyot

A l’initiative du collectif #Agridemain, plusieurs dizaines d’agriculteurs de la France entière se sont mobilisés pour ouvrir leur exploitation à l’occasion de la fin des moissons. Objectif : faire connaître le métier et partager le caractère traditionnellement festif de cette étape incontournable, malgré une année difficile pour les céréaliers.

Seul ou à plusieurs, les agriculteurs s’étaient préparés depuis plusieurs semaines pour cette journée festive : mise en place de panneaux et d’animations pédagogiques, buffets conviviaux et concours ludiques ont attiré au total plus de 3000 visiteurs sur 18 fermes. Passion Céréales, pour accompagner l’initiative, proposait à chaque agriculteur un kit composé de panneaux pédagogiques, de quiz et de brochures.

3 questions à Vincent Guyot, agriculteur dans l’Aisne, qui a fêté les moissons, le 26 août, avec de nombreux voisins curieux de découvrir son métier.

Pourquoi avoir décidé de participer à « la fête des moissons » ?
Membre du réseau Passion Céréales depuis sa création, je suis convaincu que les agriculteurs doivent prendre en main leur communication, et que nous sommes les mieux placés pour montrer ce qu’est la réalité du métier. Au quotidien, je suis d’ailleurs en contact direct avec le grand public et mes relais d’opinions locaux via mon compte Twitter que j’alimente régulièrement avec de belles images et des messages pédagogiques. Régulièrement, je n’hésite pas à aller à la rencontre des gens, une fois par an par exemple au Salon International de l’Agriculture. Tout naturellement, lorsqu’Agridemain m’a proposé d’ouvrir ma ferme pour fêter la fin des moissons, je l’ai fait sans hésiter.

La mauvaise récolte de cette année n’a-t-elle pas été un frein pour communiquer avec enthousiasme ?
Non, au contraire. Car c’est aussi avec des années comme celles-ci que les gens peuvent comprendre en quoi notre métier est très tributaire de la météo. J’ai bien évidemment évoqué l’année exceptionnelle, réalisant avec le public des expériences concrètes pour expliquer réellement ce qu’étaient les difficultés rencontrées cette année. Cela ne m’a pas empêché de faire découvrir mon métier et de voir des yeux briller, de montrer les machines agricoles, qui plaisent toujours autant, et de divertir mes invités avec des animations ludiques comme des maquettes ou un labyrinthe dans un champ d’avoine.

Quel sera votre plus beau souvenir de cette journée ?
La convivialité est très certainement ce que je retiendrai. C’était comme une fête des voisins… mais dans les champs. Les gens ont posé des questions, se sont intéressés à ce qu’ils voient chaque jour en passant près de nos champs. Nous avons eu une très belle journée et un  superbe coucher de soleil, propice aux discussions qui s‘éternisent.
Si chaque agriculteur faisait cela, la France entière fêterait les moissons à la fin de l’été… Espérons que mon expérience et celle des autres agriculteurs qui se sont mobilisés donnent envie à d’autre de le faire l’année prochaine.

 

Découvrez la fête des moissons chez Vincent en vidéo